> Activités > Colloques

Colloque 2014 - Rouen

mardi 6 mai 2014, par Webmestre.

Ruralités soutenables
Espace rural et métropolisation :
innovations, expérimentations
12 au 14 novembre 2014

Ecole nationale supérieure d’architecture de Normandie,
GRF ATE Normandie

Responsabilité scientifique
Johanna Sery et Frédéric Saunier,
Ecole nationale supérieure d’architecture de Normandie,
GRF ATE Normandie
--------------------------------------------------------------------------

PDF - 2.3 Mo
Programme complet

Contexte

le réseau Espace rural a Projet spatial
Le réseau Espace rural & projet spatial (ERPS) regroupe un ensemble d’enseignants et d’acteurs - notamment architectes, urbanistes, paysagistes, géographes et ingénieurs agronomes – impliqués dans l’élaboration de nouvelles pratiques de projet en milieu rural. Son objectif est de fédérer des démarches isolées au sein d’un réseau d’enseignement et de recherche pluridisciplinaire, concourant à une réflexion de fond sur le devenir de l’espace rural et, plus largement, sur l’évolution des établissements humains dans une perspective de développement soutenable.

Initié en 2008 par Xavier Guillot, architecte et professeur à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Saint-Etienne, le réseau ERPS fédère des enseignants de six écoles d’architecture (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Nancy, Rouen et Saint Etienne), deux écoles du paysage (Versailles et Angers) et deux écoles d’ingénieur agronome (AgroParisTech Clermont-Ferrand et Nancy).

Les actions pédagogiques et de recherche reposent également sur la contribution d’un ensemble d’acteurs institutionnels, en particulier : les parcs naturels régionaux (PNR), les communautés de communes et d’agglomération, les Conseils d’architecture d’urbanisme et d’environnement (CAUE) et Mairie-conseils.

Depuis les rencontres inaugurales d’Aydat, en Auvergne, consacrées aux réflexions introductives et aux stratégies pédagogiques, les quatre rencontres suivantes ont respectivement mis l’accent sur la relation ville-campagne (Jaujac, en Ardèche, 2010), les objets et stratégies de la recherche (Saint-Etienne 2011), la biodiversité (Nancy 2012) et l’ingénierie territoriale (Clermont-Ferrand 2013) et donné lieu à tout autant de publications, assurées par les Publications de l’Université de Saint-Etienne.

Les actions du réseau ERPS sont soutenues par le Bureau de la recherche architecturale urbaine et paysagère (BRAUP) du Ministère de la culture et de la communication.

L’école nationale supérieure d’architecture Normandie
Située à Darnétal, commune voisine de Rouen (Seine-Maritime), l’école nationale supérieure d’architecture (ENSA) Normandie est installée dans une ancienne fabrique de bretelles élastiques, témoin de l’architecture industrielle de la fin du XIXe siècle, au coeur d’un parc de 2,5 hectares. Réhabilitée en 1984 par l’architecte Patrice Mottini, l’école offre aujourd’hui plus de 4000m2 de surface utile dédiés à l’enseignement de l’architecture.

Avec une aire d’attraction dépassant les deux régions, Basse et Haute Normandie, à une heure de Paris, l’école bénéficie tout à la fois du rayonnement de la capitale et des richesses de la métropole normande. 70 enseignants et 25 personnels administratifs y accueillent près de 700 étudiants.
Outre la formation initiale Licence - Master - Habilitation à la maîtrise d’œuvre en nom propre, l’ENSA Normandie délivre le master professionnel Diagnostic et réhabilitation des architectures du quotidien en co-habilitation avec l’Université du Havre et contribue au diplôme spécialisé en architecture Architecture et Patrimoine du XXe siècle avec l’ENSA Paris-Belleville. Elle est par ailleurs engagée auprès de l’université d’architecture de Hanoi dans le développement du master Architecture-Paysage. Enfin, conjointement avec l’ordre des architectes et la Maison de l’architecture de Haute Normandie, l’école a créée en 2008 le CREPA Normandie, centre de formation continue pour les professionnels.

L’ENSA Normandie, si elle n’abrite pas à ce jour de structure de recherche autonome, possède actuellement un groupe de recherche en formation (GRF) : ATE (Architecture Territoire Environnement) Normandie. Cette structure est au croisement entre les centres d’intérêt scientifique des enseignants de l’école et les opportunités territoriales (partenariats scientifiques, professionnels et institutionnels). ATE Normandie regroupe quatre axes : Architecture Art Cinéma (AAC), Architectures, environnement, cultures constructives (AECC), Patrimoines du XXe siècle (P20), et Observatoire de la métropole normande (OMN), à l’origine des 6e rencontres du réseau Espace rural & Projet spatial.

Le territoire de l’ENSA Normandie, traversé par la vallée de la Seine et agité par les débats consécutifs aux réflexions menées dans le cadre de la consultation du Grand Paris, est exemplaire de la ruralité confrontée à la métropolisation.
En Haute-Normandie, l’INSEE dénote seulement trois communes situées à plus de 15 minutes en véhicule d’un pôle urbain. Mais 80% des petits pôles urbains y sont en recul démographique.

La Basse-Normandie reste une région où l’influence urbaine est assez faible – les grandes aires urbaines n’y concentrent que les deux tiers de la population – mais les communes rurales des grandes couronnes et du littoral y connaissent un accroissement démographique. Cet état de fait a poussé certains architectes enseignants de l’ENSA Normandie à orienter depuis 2005 leurs ateliers de projet de fin de licence vers l’étude de l’aménagement des territoires ruraux périurbains, en collaboration avec des communes et des institutions ou collectivités territoriales (parc naturel régional, CAUE, communautés de communes ou d’agglomération) de Basse et Haute-Normandie.

Aussi les participants à ces sixièmes rencontres ERPS découvriront-ils une sélection de ces travaux, exposés à l’ENSA Normandie, et, à l’occasion de circuits de visites, les projets d’étudiants menés en 2014 sur deux communes inscrites dans les territoires de la Communauté d’agglomération Seine-Eure (Heudebouville) et du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande (Auzebosc). Ils pourront aussi, à l’occasion de ces mêmes parcours, rencontrer des acteurs locaux investis dans des projets innovants.

Consignes pour les contributions

Formats et calendrier
L’appel à communication s’adresse aux communautés scientifique et pédagogique (enseignants, doctorants et chercheurs en écoles d’architecture, écoles d’ingénieur, universités, instituts spécialisés) ainsi qu’aux acteurs territoriaux (administrations de l’État, collectivités territoriales, associations, établissements publics). Les propositions associant les différentes catégories d’acteurs sont encouragées. Sont sollicités des travaux de recherche, achevés ou en cours, ainsi que des relations critiques d’expériences de projet et de terrain, sous forme de propositions d’article.

Les propositions seront adressées sous la forme d’un résumé d’un maximum de 2000 signes, mettant en évidence le terrain, le type de problématique, les points clés du projet ou de la démarche présentée, ses principaux résultats, et son caractère innovant ou expérimental.
Ce résumé précisera la thématique de référence : flux et mobilités, concertation, formes bâties.
Une page d’illustrations pourra y être adjointe. Ce texte sera accompagné d’une biographie, limitée à 400 signes, et d’une bibliographie, limitée à 5 publications, du ou des auteurs.
Le résumé sera transmis à l’adresse erps@rouen.archi.fr pour le 15 juin 2014.
Le comité scientifique sélectionnera les propositions pour le 15 juillet. Les auteurs enverront leur article pour le 15 octobre dernier délai. Il est à noter qu’au moins un des auteurs devra être présent lors de la journée scientifique pour que l’article soit publié.

Publication
Les actes des rencontres seront édités dans la série des publications du réseau Espace rural & projet spatial, sous la responsabilité scientifique de Johanna Sery et Frédéric Saunier.

Programme prévisionnel
12 novembre 2014
Soirée
- Ouverture des rencontres
(ENSA Normandie), exposition des projets des étudiants de semestre 6 (2008-2013) et des projets lauréats de l’appel à idées Habiter le Pays d’Auge au XXIe siècle (2011)
- Conférence inaugurale (ENSA Normandie)

13 novembre 2014
Journée
- Deux parcours de visite. Présentation des sites et exposition des projets des étudiants de semestre 6 réalisés en 2014 dans les territoires du Parc naturel régional des boucles de la Seine normande et de la Communauté d’agglomération Seine-Eure.
- Visites d’opérations et rencontres avec les acteurs locaux. Places limitées.

Soirée
- Conférence

14 novembre 2014
Journée scientifique
Introduction
Ateliers :

  1. 1 Flux et mobilités
  2. 2 Concertation
  3. 3 Formes bâties Clôture des rencontres

Comité d’organisation
- Catherine Delannoy, Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande
- Christine Désert, ENSA Normandie
- Frédéric Fournier, Communauté d’agglomération Seine-Eure
- Jean-Christophe Goulier, CAUE 76, ENSA Normandie
- Annicka Julien, ENSA Normandie
- Laurent Moreno, Agence d’urbanisme de Rouen et des Boucles de Seine et Eure
- Jessy Oukoloff, Agence d’urbanisme de la Région du Havre et de l’Estuaire de la Seine
- Hervé Rattez, CAUE 14, ENSA Normandie
- Michel Rousset, CAUE 27
- Catherine Vallée, Etablissement public foncier de Normandie
- Caroline Varlet, ENSA Normandie

Comité scientifique
- Jean-Luc Bayard, ENSA Saint-Etienne
- Luc Bousquet, ENSA Lyon
- Vincent Bradel, ENSA Nancy
- Arnaud Brennetot, Université de Rouen
- Milena Guest, ENSA Normandie
- Xavier Guillot, ENSA Saint-Etienne
- Thierry Jeanmonod, ENSA Bordeaux
- Sylvie Lardon, INRA, AgroParis Tech, UMR Métafort
- Philippe Madeline, Université de Caen
- Odile Marcel, philosophe
- Alexis Pernet, ENPS Versailles, Larep
- Jean-Yves Quay, ENSA Lyon
- Patricia Sajous, Université du Havre
- Frédéric Saunier, ENSA Normandie
- Johanna Sery, ENSA Normandie
- Caroline Varlet, ENSA Normandie
- Marc Verdier, ENSA Nancy


Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0